PortailAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Incarnez le personnage de votre choix ou créez de toute pièce un personnage inédit !
 

Otomo Ashigaru, chef de l'ANBU de Kiri
|°|Jônin spécial de Rang A|°|
|°|Jônin spécial de Rang A|°|
avatar
pic-profil
Messages :
11
Date d'inscription :
01/08/2017
Localisation :
Kiri

Fiche Ninja
Niveau/Chakra:
1200/1200  (1200/1200)
Ryos: 800
Points d'éxpériences:
0/1200  (0/1200)

Jeu 17 Aoû - 10:42

Les gens veulent oublier, pas qu'on leur rappel les choses. Ne jamais perdre de vue ce détail.


• NOM : Otomo
• PRÉNOM : Ashigaru
• ÂGE : 40 ans
• SEXE : homme
• Grade : chef de l'Anbu
• VILLAGE/ORGANISATION : Kiri
• DESCRIPTION : Derniers fils d'un petit avocat de merde dans une ville qui a brûlé avec la guerre, Ashigaru s'est formée sur le tas en présence de d'autres ninjas plus expérimentés. Devenu militaire de façon extrêmement tardive et surtout jamais de façon totalement officielle, utilisé comme chair à canon avant de réussir à se hisser à un poste qui lui évitait de servir d'apéritif aux défenses adverses. Traîné dans la boue un long moment avant de finalement être nommé chunin, puis jônin après un travail acharné et des faits d'armes qui commencent à peser lourdement sur sa poitrine, habitué des distinctions militaires, Otomo est arrivé dans l'ANBU dans des circonstances troubles, après qu'il ait perdu sa famille dans la destruction de sa ville natale. Ashigaru a sacrifié une grande partie de sa vie à servir le pays de toutes les façons qu'il soit avant de devenir un exécutant de l'ombre du village caché de la Brume, aujourd'hui encore il veille sur la population depuis sa tanière qu'il quitte de moins en moins souvent et si avec l'âge l'influence de certains diminue, la sienne augmentait à mesure qu'il montait en grade et lançait des expéditions punitives envers les criminels de guerre et les troupes ennemies un peu trop farouches à son goût.

Si Otomo est un homme vengé, qui a depuis longtemps eu le plaisir de prendre sa revanche sur ceux qui avaient assassiné sa femme et ses enfants, il reste un individu fatigué et rendu cynique par la guerre et tout ce que la vie lui a balancé à la gueule. Les choses ne sont pas encore arrangées de son côté ; ses rapports avec le Mizukage sont sujets à frictions à cause de leur perception radicalement opposée de l'ANBU qui tend presque à devenir un état dans l'état avec Ashigaru aux commandes et ses demandes perpétuelles pour faire monter le budget de l'ANBU, durcir les lois envers les criminels, consolider l'ascendant économique du pays en incitant au dumping commercial et ses tendances à régler en interne des problèmes qui devraient se résoudre devant un tribunal pénal.

Aujourd'hui, s'il peut paraître un homme juste quoique froid, sa notion assez subjective de la justice et la violence rare dont il peut faire preuve lorsque les circonstances le poussent à agir ainsi font de lui un individu qui a fini par s'attirer une aura pestilentielle de haine. Toutefois si au sein de la population on le surnomme le mort vivant à cause de son masque d'oiseau qu'il porte en permanence et ses frusques qui couvrent son corps, c'est à cause d'un secret honteux. Otomo a une forme incurable de lèpre, et sa santé physique oscille, certaines phases de sa maladie l'obligeant à rester alité à moitié aveugle et à se bourrer de fortifiants pour garder un semblant de conscience. D'autre fois il est largement en mesure de se battre malgré sa malédiction et ses forces qui l'abandonnent petit à petit. Les médecins lui donnent encore dix ans avant qu'ils ne meurent, moitié moins en tant que chef de l'ANBU. Car si pour l'instant son corps ne lui fait que rarement défaut et lui permets toujours d'être un bourreau de travail qui supervise tout ce qui peut-l'être et un excellent administrateur. Les choses ne dureront pas éternellement, et puisqu'il en est conscient, l'actuel chef de l'ANBU a tendance à devenir de plus en plus agressif avec ceux qui lui suggèrent de prendre des vacances.

En bon espion, il se méfie de tout, de tout le monde, cherche toujours à qui profite quoi, et évite de toucher aux aliments que personne d'autre n'a goûté avant lui.
• DÉTAILS :

Médecin de peste hein?


LIENS.


Nobushi Kisho
Les deux se connaissent, ni de loin ni de près, quelques crimes de guerre ensemble dans un coin de forêt n'aident pas à forger une relation saine. Chacun évite soigneusement de venir emmerder l'autre à cause de leur passif commun qui pourrait leur faire beaucoup de tort. Une candidate potentielle à l'ANBU quand elle sera capable de tenir un sabre du bon côté.


Kintaro Enoshima
Si on excepte les demandes régulière d'augmentation de budget ainsi que les autorisations pour mener des opérations secrètes à l'étranger, les attaques sous faux drapeaux et plus globalement, toute la politique d'espionnage de Kiri qui passe par l'avalisation du Mizukage. Ashigaru évite de venir importuner celui qu'il considère comme son unique supérieur direct pour tout et n'importe quoi. Quitte à faire preuve d'initiative pour les affaires internes aux services secrets.
Vu sous l'angle politique, le chef de l'ANBU n'a jamais subi de coup de poignard dans le dos jusqu'à présent, et n'a aucune raison de trouver un remplaçant à son chef, même s'il désapprouve la politique tendre du Mizukage, l'idée de voir son frère boucher au pouvoir lui donne des hauts le cœur.


Saito Enoshima
Certains font allégeance à leur Kage.
Saito est la raison pour laquelle Otomo a préféré faire allégeance à Kiri, et non pas à son dirigeant. Il le trouve trop brutal, trop agressif, trop violent. Il craint pour ses hommes de les voir finir en troupes de choc, et ne compte pas laisser le village caché de la Brume retourner dans une guerre s'il la juge perdue d'avance.



Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
Haiti-Vodou; Un chef suprême pour le voudou est élu
Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
Le chef de la DCPJ accuse d'implication dans les kidnappings
Palace Ducarme Joseph presumé gwo chef bandi