PortailAccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Incarnez le personnage de votre choix ou créez de toute pièce un personnage inédit !
 

Imoshi Uchiha - Le ninja de Suna
|°|Chûnin de Suna|°|
|°|Chûnin de Suna|°|
avatar
pic-profil
Messages :
21
Date d'inscription :
25/06/2017
Age :
25

Fiche Ninja
Niveau/Chakra:
900/900  (900/900)
Ryos: 800
Points d'éxpériences:
0/900  (0/900)

Sam 22 Juil - 1:23
Uchiha


Imoshi

 
 

Surnom :
Sexe : Masculin
Âge : 17 ans
Village/Organisation : Suna
Grade : chunnin
Affinité(s) : katon
Spécialité(s) : Kekkei genkai - Sharingan
Nindô : Préservers et le monde s’ouvrira devant toi

Apparence Physique

Que dire d’Imoshi. Tout d’abord, c’est un garçon. L’utilisation du terme homme aurait pu être utilisé, mais avec ses 17 ans, plusieurs ne le considèrent pas comme telle. Imoshi a une cicatrice de brulure sur le côté gauche du visage qui s’étend de l’œil à l’oreille. Il se l’est fait à l’entrainement avec son père alors qu’il avait 7 ans. Ces cheveux sont d’un brun foncé tirant vers le noir. La longueur peut varier, mais habituellement, une pointe cache son front et le reste s’arrête arrête à son cou. D’une couleur normalement doré, Imoshi, faisant parti du clan des Uchiha,  possède le sharingan dans chaque œil. Plus d’un veulent les pouvoirs que possède ses yeux. C’est pour cette raison qu’on ne les voit que très rarement. Il porte habituellement une tunique rouge faisant référence à son affinité première, le feu. Contrairement au uchiha qui vivent à Konoha, Imoshi ne porte pas le blazon du clan sur ses vêtements. N’étant pas un clan originaire de Suna, le garcon ne veux pas se faire harcelé pour son hérédité. Cependant, les deux sabres qu’il traine avec lui sont personnalisés du signe avec l’éventail qui représente son clan d’origine. Ces derniers sont accroché à son dos en permanence lorsqu’il part en mission ou s’entrainer. Le bandeau, symbole du ninja, qui représente le village de Suna peut se facilement ce voir sur son front. 



Profil Psychologique

L’état émotionnel d’Imoshi fût grandement changé au courant des dernières années. Depuis sa plus tendre enfance, il vivait paisiblement avec son père et sa mère. Quand sa sœur est née, une grande joie l’envahie, mais une certaine jalousie également, car il n’était plus le centre d’attention de ses parents. La mort de son père et la vérité sur sa véritable identité remplit son cœur de fierté et de haine, car il y avait tant de mensonge autour de lui. Cependant, le cœur du garçon fut noirci par les trois années où il avait passé emprisonné par le Kazekage. Une fois le Kazekage mort, la paix précaire qui venait de s’installé au village calma momentanément Imoshi qui se concentra sur sa mère et son frère qui était maintenant sa seule famille. 



Background

Avant de vous parler de l’histoire d’Imoshi, il faut impérativement que je vous parle d’une autre histoire. Une qui s’est passé bien avant la naissance du gamin. Un homme du nom de Fūhaizu habitait à Konoha avec sa famille. Sa famille n’était pas des plus ordinaires. Il s’agissait des Uchiha, un clan de Konoha réputé pour être un des plus forts grâce à leur dojutsu : Le Sharingan. Cette pupille tant convoitée se développe et augmente en puissance lorsque son possesseur sent qu’il va perdre les personnes chères à ses yeux. En temps de paix, l’activation du Sharingan est plus rare, mais Fūhaizu vivait à une époque où la guerre faisait rage entre Kumo et Konoha. Il activa rapidement son sharingan et parti à la guerre est les autres ninjas du village.


 
Quelques années avant la naissance d’Imoshi, Fūhaizu se trouvait en mission dans la région du pays du vent afin d’intercepter un groupe de Kumo qui comptait attaquer d’une direction complètement opposé à leur habitude. Chef d’équipe, il conduisit son groupe composé de deux Genin, d’un Chunin et de deux autres Junin à la frontière entre le futur site de Suna et Kawa. Il leur expliqua le plan avant d’entrer en territoire hostile, car bien qu’ils s’y rendent pour arrêter une attaque de Kumo sur leur village, les shinobi de Konoha ne sont pas autorisés à être sur le territoire du vent sans la permission du Daimyo et ils ne la possédaient pas.




L’Uchiha dirigea le groupe vers le lieu présumé d’arrêt des ninjas de Kumo avant de quitter ce territoire. Sur place, ils y découvrirent une jolie petite maison blanche avec un toit vert. Fūhaizu Uchiha demanda à sa troupe de l’attendre ici le temps qu’il fasse un tour de reconnaissance. Après deux heures d’attente, les ninjas de Konoha revirent leur chef tâché de sang, son sharingan activé. Ces yeux étaient devenus rouges avec trois tomoe dans chaque œil. Un Genin accouru vers lui pour lui demander ce qui s’était passé, mais un Junin l’en empêcha. Connaissant son chef depuis l’académie, il savait que s’il n’avait pas désactivé son sharingan c’est que le danger était toujours présent.

Soudainement, un ennemi apparut entre l’homme au sharingan et son groupe. Attaquant le groupe en premier, il les emprisonna dans un dôme en pierre. Alors que le seul ninja de Konoha n’étant pas avec les autres s’avança pour libérer ses coéquipiers, il reçut un kunai derrière l’épaule. Un partenaire du shinobi de Kumo venait d’arriver. Retirant le kunai, Fūhaizu esquiva une deuxième attaque et contrattaqua avec des shuriken. Sa cible mourut sur le coup.




Le premier fut plus coriace, il réussit à le tuer. Lorsqu’il libéra ses coéquipiers, une vingtaine de shinobi de Kumo apparurent. Le chef du groupe de Konoha ordonna au Genin d’avertir le village de l’arrivée imminente des troupes de Kumo. Avant même qu’ils soient partis, l’homme au sharingan reçut un shuriken à la hauteur de la tête, son bandeau tombant dans les mains d’un des Genin. Obéissant à ses derniers ordres et l’ayant vu tombé au sol inerte, les deux gamins, suivit du Chunin, partir en direction de Konoha laissant les deux Junin et leur chef sur place. Fūhaizu étendu au sol, ses deux acolytes essayèrent de le protéger même s’il n’avait aucune idée s’il était vivant ou mort. Malheureusement, le nombre l’emporta sur les deux Junin. Alors que le groupe de Kumo allait dépouiller l’homme au sharingan de ses deux yeux, des ninjas du pays du vent arrivèrent et tuèrent un bon nombre d’intrus sur leur territoire.


Des ninjas de Konoha revinrent quelques jours plus tard pour retrouver leur collègue, mais ils ne trouvèrent que les deux Junin, le corps de l’Uchiha ayant disparu. Au village, le Hokage présuma que Kumo avait ramené son corps pour comprendre comment fonctionnait le Sharingan. Seulement, il avait tort. C’était le pays du vent qui l’avait ramené croyant qu’il venait de la petite maison blanche au toit vert puisqu’il ne portait plus aucun signe distinctif du village caché du pays du feu.


Fūhaizu n’était pas mort, il avait subi une commotion cérébrale le laissant inconscient durant une année complète. À son réveille, il ne se souvenait plus de rien. Son nom, son âge, son pays d’origine, rien. Durent l’année qui suivit son réveil, Fūhaizu, qui fut nommé Mumei, devint un villageois comme les autres, son sharingan ne s’étant jamais révélé, et se maria à l’infirmière qui c’était occupé de lui pendant qu’il était inconscient, Hana.


C’est maintenant que l’histoire d’Imoshi commence. Né où Suna allait naître quelque année plus tard, le petit démontre assez jeune des aptitudes relatives au monde des ninjas. Cela surpris les parents qui n’était pas des shinobi, mais puisque Mumei ne se rappelait pas de son passé, peut-être avait-il été un ninja ou avait-il des capacités sans l’avoir vraiment été ? Les parents du gamin l’envoyèrent à l’académie dès qu’elle fut construite dans ce nouveau village ninja qu’est Sunagakure. C’est ainsi que Suna apprit à leur premier Uchiha les bases du ninjutsu, du taijutsu et du genjutsu. Bien sûr, personne au village, pas même les parents n’en étaient réellement conscients.


Imoshi apprenait à une vitesse folle. Dès l’âge de 7 ans, il maitrisait parfaitement l’élément Katon et le maniement des armes. Ces armes de prédilection étaient toutefois des katanas. Mumei, voyant son fils s’entraîner, avait décidé de l’aider. C’est ainsi qu’un père et son fils partait chaque soir à un terrain d’entrainement. Un amour incommensurable était né entre ces deux-là. Le jeune Uchiha passait tout son temps libre au magasin de son père lorsque celui-ci y travaillait tard pour être sûr de passer le plus de temps possible avec lui.


Un soir, alors que les deux hommes s’entraînaient, Imoshi essaya de montrer à son père une technique Katon. Ne sachant pas qu’il maitrisait déjà cette technique et qu’il pouvait la faire plus énorme que celle de son fils, Mumei exécuta un Katon - Gōkakyū no jutsu. La boule de feu fut si grosse qu’elle brûla le visage du gamin. C’est à ce moment que l’homme réactiva son sharingan endormi depuis des années. L’éveil de ce pouvoir lui ramena une partie de sa mémoire passée. Il se rappelait maintenant ce son nom et de son origine, mais pas de la raison l’ayant mis dans cet état.


Ce détail allait attendre, car pour le moment son fils unique était grièvement brûlé. Il l’emmena à l’hôpital où sa femme travaillait et lui expliqua tout ce qui s’était passé en omettant le fait qu’il était un Uchiha et qu’il avait retrouvé la mémoire. Si cela se savait, il ne jouirait plus d’être un marchand de Suna. On pourrait même le traité d’espion et d’avoir fait semblant d’être amnésique. Imoshi passa deux semaines à l’hôpital dans une chambre à se faire soigner. Son père lui rendait visite tous les jours sans exception. Le fait d’avoir récupéré la mémoire n’avait en rien atténué son amour pour son fil. C’était même le contraire. Il éprouvait une grande fierté d’élevée un fils et qu’il possède les capacités de son clan.


En revenant de l’hôpital, Imoshi avait une partie du visage cicatrisé par la brulure. À l’académie, on le surnommait tête brûlée. Cependant, il voulait encore plus être fort et devenir un ninja. Voir un villageois, son père, qui n’avait jamais été vraiment bon en taijutsu durant leur entrainement et être si fort au ninjutsu alors qu’il n’en avait jamais fait lui faisait éprouver un sentiment plus fort. Son père était devenu son héros, son modèle. Imoshi s’entraînait encore plus fort dans ses entrainements et étudiait à l’école comme si sa vie en dépendait. Ayant retrouvé la mémoire, Fūhaizu montrait des techniques à son fils en lui disant qu’il avait lu ça dans un livre, car seulement la mère savait la vérité puisqu’il n’avait pas pu lui cacher la vérité une fois leur fils revenu à la maison.


L’année suivante, alors qu’il avait toujours 8 ans, Imoshi devint Genin et commença les missions avec son équipe composée d’un marionnettiste et d’une fille maitrisant le Raiton. Gaike et Maiko, tous deux âgés de 13 ans. Les deux ne l’aimaient pas beaucoup. Il faut dire que le jeune garçon était très jeune et pouvait être arrogant de temps à autre. Malgré tout, suite à leur première mission dans le désert, leur petit camarade les a bien impressionnés et pris même un peu de leur estime.



Un soir, malgré l’interdiction du Kazekage de s’entraîner le soir sur les terrains d’entrainement, la tête brûlée s’y rendit pour s’y détendre. Il adorait être là-bas, et ce même si ce n’était pas pour s’entraîner. Accoté sur un arbre, le garçon regardait le terrain en repensant aux entrainements qu’il avait faits avec son père. Il passa sa main sur son visage. Il ressentait toujours la brulure du feu de cette journée-là. Le sourire aux lèvres, il leva les yeux vers le lieu de l’accident en revoyant son père accourir vers lui.


Alors qu’il s’apprêtait à rentrer, deux hommes arrivèrent sur le terrain. L’un des deux était grand et musclé alors que l’autre faisait la même taille que le garçon. Le plus petit s’avança vers le Genin. « Qu’est-ce que fais là à cette heure-ci? Ne sais-tu pas que le Kazekage a interdit de se promener sur le terrain d’entrainement à cette heure-là? Je suis sûr qu’un gamin comme toi connait les règlements et que tu sais ce qui va t’arriver maintenant. » Il sortit un kunai et le lança dans la direction de l’enfant de 8 ans. L’esquivant de justesse, il n’eut pas le temps de contrattaqué que le géant arriva derrière lui et l’agrippa solidement. Il était plutôt rapide pour un homme de sa taille.


L’autre homme avançait tranquillement vers lui un autre kunai à la main. Arrivé à proximité, il sourit à Imoshi et lui entailla la jambe gauche. Un rire diabolique sortit de sa bouche. Cet homme aimait faire souffrir les gens. D’un deuxième coup, il planta son arme dans la main du Genin qui cria jusqu’à manquer d’air. Voyant qu’il n’avait plus aucun moyen de se défendre, le plus grand le lâcha. Comme un chiffon, celui qu’on surnommait la tête brûlée tomba par terre, incapable de se relever. Avant de s’évanouir, le Genin vu une bourrasque de vent, des éclairs et une paire d’yeux rouges.


À son réveil, il était allongé sur son lit, un bandage à la main et à la jambe. C’était le néant total. Il ne se souvenait plus de rien. Les seules choses qui étaient claires pour lui étaient les yeux rouges qu’il avait vus avant de perdre conscience. Il en parla à ses parents, mais les deux lui dirent qu’ils n’avaient jamais entendu parler d’yeux rouges dans le village et lui dire qu’il l’avait retrouvé tôt le matin au terrain d’entrainement couvert de sang. Cet épisode passa inaperçu dans le village, car personne n’en parla au Genin, pas même ces coéquipiers.


La vie allait bien. Imoshi était Genin, son père s’occupait beaucoup de lui et ses entrainements, sa mère travaillait toujours à l’hôpital, mais était toujours à la maison lorsqu’il rentrait de l’entrainement ou de mission, il avait une petite sœur quatre ans plus jeune qu’il adorait plus que tout et ses coéquipiers commençaient enfin à l’apprécier malgré son jeune âge. Une vie parfaite finalement. Par contre, tout conte de fées à une fin. Alors qu’il rentrait à la maison, la tête brûlée entendit une conversation entre son père et sa mère. Les deux adultes parlaient du futur avec le nouvel être à venir et du secret qu’il cachait à propos de lui à leur fils depuis maintenant un peu plus d’un an. Le garçon était abasourdi. Après toute la complicité qu’il avait eue avec son père, ce dernier lui cachait quelque chose qui semble être un lourd secret.


Pourquoi? Comment? Tels étaient les questions qu’il se posait. Le père qu’il chérissait depuis qu’il était né, son héros, le père de sa sœur. Comment avoir pu lui cacher quelque chose? Il était devenu un homme maintenant, était Genin, risquait sa vie tous les jours. Quel que soit ce secret, Imoshi se sentait avoir le droit de le savoir. Fou de rage, le garçon entra dans la pièce comme une tempête. Les parents arrêtèrent de parler et le regardèrent surpris de son attitude ne se doutant pas que leur fils avait entendu une partie de leur conversation.


En entrant, le jeune Genin se rua vers son père et le roua de coups. Tout d’abord surpris, Fūhaizu les reçut sans réagir, mais l’arrêta rapidement en attrapant ses bras pour lui demander ce qui se passait. Trop furieux pour répondre quoi que ce soit et agissant comme l’enfant qu’il était encore, Imoshi se défit de l’emprise de son père et sortie de la maison en courant. La destination n’avait aucune importance, il ne voulait que disparaître, ne plus jamais les revoir.


Tournant à gauche, puis à droite et ainsi de suite, le garçon en fuite se retrouva rapidement à l’entrée de la ville. Utilisant le fait que les gardes étaient occupés par un convoi de ressources arrivant, il se glissa hors de la ville se retrouvant dans le désert. Vêtu de ses vêtements rouges habituels, la chaleur ne l’incommodait pas trop, mais s’il continuait à rester ainsi, les gardes de patrouille pourraient trouver le corps du Genin inerte.


Cela faisait des heures que le jeune marchait dans le désert à se demander s’il pouvait faire confiance à son père. Beaucoup peuvent penser que sa réaction est exagérée, mais Imoshi et son père avaient toujours été très proches, se partageant tout leur secret et tout leur rêve. Depuis l’accident, le gamin avait senti que son père était différent, mais il pensait que c’était normal suite à l’évènement. Jamais il n’avait pensé que Mumei pouvait lui cacher quelque chose sur ce qui s’était produit cette journée-là.


Lentement, le ninja de Suna sentit une vibration au sol. Quelque chose n’allait pas et il comprit rapidement quoi. Trois scorpions géants sortirent du sol à quelque pas de lui. Rapidement, le Genin recula et se positionna pour contrattaquer. Fuir n’aurait servi à rien, car ces bêtes sont plus rapides dans le désert que le ninja. Utilisant une boule de feu suprême, Imoshi toucha l’un des scorpions, mais il n’y eut aucun effet escompté. Le monstre avançait toujours sans avoir été ralenti ou stopper. Si sa meilleure technique avait été inutile, le jeune homme allait être dans de beau drap. Cependant, quelque chose de surprenant arriva. Un homme masqué avec les yeux rouges arriva et commença à entraver le chemin des géants avec une tempête de sable et en foudroyant l’une d’entre elles. Ces yeux, le garçon à la tête brûlée les aurait reconnus parmi mille. C’était le même homme qui l’avait sauvé quelques semaines au paravent.


Lorsqu’il arriva à proximité, l’homme masqué se mit directement entre le gamin et les scorpions géants. « Pardonne-moi mon retard, mais ce n’est pas facile te retrouver dans un désert. » Imoshi en perdit sa position d’attaque tellement il était surpris. Qu’un homme masqué vienne le sauvé pouvait être impressionnant, mais sa voix. Ce n’était pas n’importe quelle voix. C’était une voix plus que familière, une voix qu’il avait entendue dès sa naissance et qu’il continuait d’entendre tous les jours qu’il passait au village. L’homme se trouvant derrière le masque ne pouvait être que son père. Il n’eut pas le temps de dire un mot que l’homme mystérieux passa à l’attaque.


Le Genin regardait celui qu’il pensait être son père ébloui. Il était si agile, ses gestes précis, une maitrise parfaite de ses trois affinités, soit le Fuuton, le Raiton et le Katon. Il était d’un tout autre niveau. L’homme était facilement d’un niveau Junin ou plus. Jamais il n’aurait pensé voir un combat de ce niveau. Par contre, le garçon était un shinobi de Suna et un ninja ne recule pas face au danger. Il entra donc dans la bataille pour donner de l’aide à son sauveur. Lançant des shuriken sur une des créatures, ces derniers firent un ricochet sur sa carapace dure comme la pierre. Le Genin n’avait d’autre choix que de trouver leur point faible et de l’utiliser.


Dans la mêlée, un scorpion arracha le masque couvrant le visage de l’homme. Les soupçons d’Imoshi se confirmèrent. C’était bien la voix de son père qu’il avait entendue et reconnue. En mauvaise posture tous les deux, ils reculèrent vers un point ayant moins de risque. Le garçon regarda son père. « Alors c’est ça que tu me cachais? T’es un ninja super doué et tu ne voulais pas m’en parler? Et puis c’est quoi ces yeux rouges? Normalement ils sont noirs. » Fūhaizu n’eut pas le temps de répondre, un scorpion les avait rejoints et lui assigna un coup, le propulsant sur une roche non loin.


Imoshi ressentit une drôle de sensation, un mélange de trahison et de peur l’immergea. Son père semblait mort au loin et jamais il ne pourrait avoir de réponse. Ses yeux d’une couleur dorée devinrent plus foncés. Passant graduellement vers une couleur rougeâtre, ils finirent totalement rouges comme ceux de son père précédemment avec deux tomoe. Sa vision était totalement différente de précédemment. Il pouvait à présent bien distinguer les mouvements des monstres devant lui. Le Genin esquiva rapidement l’attaque directe que lui faisait un des arthropodes et se dirigea vers son père. C’est avec soulagement qu’il vit qu’il était toujours en vie et seulement sonné par le coup. Utilisant une boule de fumé, le gamin traina son père dans une cavité rocheuse à quelque lieu de là en espérant que les créatures ne les avaient pas vus.


Son sharingan toujours activé, le ninja de Suna alluma un feu. Alors que les flammes commençaient à enflammer le bois, Fūhaizu se réveilla et aperçut les yeux de son fils. « Alors tu es bien un Uchiha, Imoshi. » Ce dernier se retourna vers son père intrigué. « Que veux-tu dire? Un Uchiha? » « Oui, c’est notre nom de famille. » On pouvait voir que le Genin ne comprenait rien. « Ce secret dont tu m’accuses de t’avoir caché et bien c’est ça. Je suis Fūhaizu Uchiha, Junin de Konoha » Sans mot, Imoshi écouta l’histoire de son père. Passant de l’histoire du clan, à son parcours en tant que ninja, l’attaque de Kumo sur le territoire du pays du vent causant sa perte de mémoire, l’accident qui lui fit retrouver la mémoire, les deux brutes qui avait attaqué le gamin et la recherche de ce dernier lorsqu’il avait entendu la conversation avec sa mère. « Si je ne t’ai rien dit plus tôt mon grand c’est que je ne voulais pas t’impliquer dans ce problème. Tant que tu n’avais pas les capacités des Uchiha, tu pouvais vivre paisiblement. » « Mais pourquoi dis-tu ça ? Rien ne nous empêche de vivre paisiblement ici. » Fūhaizu sourit devant tant d’ignorance. « Les villages ne sont pas alliés. Si on apprenait qu’un Uchiha vivait à Suna depuis des années, on pourrait m’arrêter pour trahison à Suna, mais également à Konoha. Dans tous les cas, réveiller notre capacité peut nous valoir de gros ennui. Est-ce que tu comprends Imoshi? » Ce dernier acquiesça. La haine contre son père s’était graduellement transformée en tristesse, car porter un tel fardeau n’avait pas dû être facile.



Le Junin de Konoha sentit une énorme douleur sur ces côtes droites. En regardant de plus près, on pouvait distinguer une égratignure qu’il s’était faite lorsque le scorpion l’avait propulsé sur le rocher. Le contour de la plaie était bleuté démontrant qu’un poison s’était propagé. Le dard du scorpion géant avait dû le toucher faisant pénétrer le poison dans son organisme. Suite à cette découverte, le fils transporta son père en le soutenant au village où il pourrait être soigné. Malheureusement, il mourut sur le lit d’hôpital quelques heures après son arrivée, le venin s’étant trop propagé. Hana et Kibō, la mère et la sœur d’Imoshi étaient arrivées à temps afin qu’il puisse leur dire à quel point il les aimait. La dernière chose qu’il dit avant de rendre l’âme fut pour son fil. « Veille bien sur ta mère et ta sœur, elles en auront besoin. Rappel toi ce que je t’ai dit plus tôt et cache qui tu es vraiment pour le bien de notre famille » Imoshi le lui promis en fondant en larme. Durant les dernières vingt-quatre heures, son père était passé de son héros, à un menteur qu’il détestait, à un shinobi fort et courageux, à un père aimant et se sacrifiant pour sa famille, pour finalement mourir sous ses yeux et par sa faute.


Les semaines qui suivirent le décès de Fūhaizu, le jeune Uchiha partait souvent avec son équipe en mission à sa demande. Ce dernier voulait se changer les idées et les missions étaient le meilleur moyen. N’ayant jamais utilisé ses sharingan comme le lui avait demandé son père avant de mourir, le Genin et son équipe accomplissaient ses missions avec succès sans aucune exception. À la maison, Hana s’occupait de Kibō et lorsque son fils rentrait, les deux ne parlaient pas de ce qui s’était passé. Elle n’était même pas au courant qu’il possédait le sharingan et que son mari avait révélé toute son histoire alors que ses deux hommes se trouvaient dans la grotte.


Le jeune garçon avait présentement 13 ans et son équipe ne s’était jamais qualifiée dans la deuxième épreuve de l’examen Chunin. Peut-être que de retenir son dojutsu lorsqu’il était avec d’autres gens autour rendait Imoshi moins performant. Chose est sure, l’estime qu’il avait gagnée auprès de ses coéquipiers disparaissait après chaque examen. Cette année-là, l’examen se déroulait à Kiri et l’équipe de tête brûlée comptait bien se rendre dans les éliminatoires. Ils passèrent facilement la première épreuve qui consistait à prendre une décision rapidement en situation de danger.


L’épreuve des parchemins commença à merveille pour une fois, car ils avaient réussi à prendre le parchemin de l’adversaire facilement. Cependant, Gaike tomba dans un étang caché par un genjutsu. Dans cet étang se terrait un crocodile énorme. Ses écailles étaient solides comme la roche, ses dents aussi acérée qu’un couteau et aussi agile dans l’eau qu’en dehors. Sortir Gaike ne fut pas aussi facile que ses coéquipiers le pensaient. Le crocodile lui tournait autour et ne laissait personne approcher. Par chance, le marionnettiste esquiva les attaques du monstre, mais pendant combien de temps allait-il réussir un tel exploit ?


Ne voulant pas perdre un ami, il demanda pardon à voix haute à son père et sauta sur l’eau en direction de Gaike. Sous lui, le crocodile sorti la bouche ouverte prête à le manger tout cru, mais Imoshi réussit à se propulser sur le côté, évitant de se faire manger. C’est à ce moment que le marionnettiste aperçut que son jeune coéquipier n’avait plus la même attitude que d’habitude. Son regard était plein d’assurance, ses mouvements plus fluides, mais surtout ses yeux étaient devenus rouges. Analysant chacun des déplacements du crocodile, le jeune Uchiha, dévoilant finalement qui il était, réussi à emprisonner le monstre avec des lianes. C’est finalement Maiko qui le neutralisa pour de bon avec une attaque Raiton.


Surprit le marionnettiste et la fille de la foudre accourut vers le jeune garçon lui requérant des explications sur ce qui s’était passé. Ne pouvant pas mentir sur ce qui venait de se passer, le garçon leur expliqua qu’il était le fil d’un Uchiha et que ce qu’il avait vu tout à l’heure était l’œuvre du Sharingan. Il leur expliqua également que s’il ne l’avait pas utilisé auparavant c’est qu’il avait peur pour sa famille, car les Uchiha sont un clan de Konoha et non de Suna. Lorsqu’il eut fini de leur parler, il leur fit jurer de ne rien dire à personne, ce qu’ils firent. Ils réussirent la deuxième épreuve sans autre embuche et comme promise, ses coéquipiers ne révélèrent pas son secret.


Durant la troisième épreuve, les trois ninjas de Suna eurent des adversaires de taille. Seule Maiko ne passa pas à l’étape suivante, mais ayant livré une bataille fort impressionnante, toute l’équipe était fière d’elle. Au tour suivant, Imoshi et Gaike s’affrontèrent dans un combat des plus spectaculaires. Jamais le jeune Genin n’avait combattu son coéquipier marionnettiste de cette façon. Les spectateurs furent tous éblouis par l’agilité des deux et leur combativité. Au final, le surveillant déclara le plus jeune gagnant puisque Gaike ne tenait plus sur ses jambes et que ces marionnettes avaient toutes été brûlées. Après leur combat, le marionnettiste était venu voir Imoshi pour le remercier de combat. Le jeune ninja venait d’être comblé. Partager son secret avec ses coéquipiers avait permis de se rapprocher d’eux et de retrouver l’estime qu’il avait perdue et d’avoir gagné face à celui qui est le plus apte à devenir Chunin le comblait encore plus.


Le combat suivant fut encore plus difficile que le dernier. Cette fois-ci, il était contre un Genin de Kiri qui utilisait l’eau pour contrecarrer les attaques de son adversaire. Les Kage du village de Suna, Kiri et Iwa étaient présentes cette journée-là et observaient chacun des gestes de leur Genin. Pour gagner, Imoshi allait devoir utiliser le sharingan, mais son Kage avait l’œil sur lui alors il ne pouvait pas et allait se résigner à continuer ainsi et perdre au final.


En plein combat, son adversaire le provoqua. « Je savais qu’un fils de paysan ne pouvait pas être aussi bon qu’on le disait. » Ce fut comme un coup de poing au cœur. Comment osait-il parler de son père de la sorte? Bouillant de rage et de haine, son sharingan apparut devant la foule encore plus surprise de retrouver ce dojutsu chez ce gamin. L’effet de surprise permit à Imoshi de l’attaquer directement en taijutsu. Lorsqu’il fut remis de la surprise et des coups du ninja de Suna, celui de Kiri l’attaqua avec un dragon d’eau. Avec sa boule de feu suprême, il arrêta l’attaque. Profitant du brouillard et en faisant les mêmes signes que son adversaire venait de faire, le jeune Uchiha un dragon d’eau sur l’autre Genin qui le reçu de plein fouet. Allongé par terre, le Genin de Kiri essaya de se lever, mais le garçon à la cicatrice se retrouva rapidement sur lui un kunai pointant sur sa gorge. C’est avec l’acclamation de la foule qu’Imoshi passa à la dernière ronde.


En attendant son futur combat, le garçon analysa le combat qui allait lui montrer son adversaire. Cependant, pendant le combat, deux Anbu du village de Suna prirent le jeune Uchiha et le présentèrent en face du Kazekage. Ce dernier était très intrigué qu’un tel pouvoir peut faire partie de ses rangs et dont il n’a jamais été informé. Effrayé, Imoshi ne savait pas quoi répondre. Il savait que le Kazekage était près de mener le village comme un dictateur et que son dojutsu était une preuve qu’il était un Uchiha. Étonnamment, la rencontre fut de courte durée et plus passif qu’imaginée par le garçon. En réalité, le ninja le plus fort du village de Suna voulait seulement voir le garçon pour prendre une décision. Il disparut immédiatement après lui avoir dit qu’ils se reverraient à Suna une fois la sélection des Chunin. Une fois seul, le Genin s’effondra à terre et resta immobile jusqu’à ce que Maiko le retrouve assis par terre et accoté sur le mur.


Le lendemain, le Genin de Suna affronta celui Genin d’Iwa qui avait gagné contre celui de Kiri. Ce fut le plus dur des combats jusqu’à présent. Avec sa rencontre avec le Kazekage la veille et ces derniers combats qui l’ont épuisé, Imoshi n’était pas en très grande forme, mais livra une bonne bataille à son adversaire qui semblait lui aussi exténué de ses propres combats. Au final, c’est le Genin de Kiri qui remporta avec une attaque Fuuton qui trancha l’air et lacéra la peau de l’Uchiha. Il passa une semaine à l’hôpital de Kiri des Anbu le gardant 24h sur 24.


Sur le chemin du retour, les Anbu avaient disparu, mais Imoshi ne se sentait toujours pas bien. Le Kazekage était à Suna depuis maintenant quatre jours et avait surement rendu visite à sa mère et sa sœur. L’attitude de ses coéquipiers avait changé. Pour être précis, ils étaient redevenus comme ils étaient avant la mort de son père. Pour lui changer les idées sombres qu’il avait, Maiko lui rappelait comment il avait été impressionnant face à ce ninja de Kiri et Gaike à quel point il avait pu devenir depuis qu’ils se connaissaient. Cette ruse fonctionna jusqu’aux portes de Suna où un Anbu l’attendait pour les escorter Gaike et lui. Maiko et leur sensei rentrèrent chacun chez eux laissant les deux garçons avec l’Anbu.


Une fois au bureau du Kazekage, l’Anbu disparu laissant seuls les deux Genin. « Je ne vais pas passer par dix chemins, votre combat m’a impressionné. Votre force et votre rapidité à changer de tactique lorsque la situation le demande sont exactement ce dont j’ai besoin. Vous êtes maintenant des Chunin de Suna. » Gaike ne put s’empêcher de sauter de joie. Imoshi resta toujours attentif aux Kage, car pour sa part, il savait que ce n’était pas tout. Effectivement, le Kazekage n’avait pas fini avec lui, car il renvoya le marionnettiste et ordonna à Imoshi de rester quelque instant pour parler de leur petite rencontre.


Avant l’arrivée du jeune Uchiha à Suna, le Kazekage avait eu le temps de se renseigner sur lui. Il avait su que son père était l’amnésique qu’ils avaient recueilli quelques années avant la fondation du village et qu’il avait eu une fille en plus du jeune gamin de l’examen des Chunin. Le tyran avait même rendu visite à la famille prétextant leur annoncer la bonne nouvelle à propos du jeune. En réalité, il voulait voir à quoi elles ressemblaient et faire du marchandage avec Imoshi si ce dernier refusait d’obéir.


Le Kage de Suna se leva de son siège et avança vers le garçon tout juste promu Chunin. « Tu sais que je viens de te promouvoir Chunin, mais cette décision n’est toujours pas officielle. Les décisions que tu vas prendre vont décider de ton avenir, mais également celle de ta famille. » Imoshi reçut ces dernières paroles en plein fouet. Le Kazekage avait vraiment l’intention de toucher à sa mère et Kibō, sa petite sœur. « Tu as un grand potentiel avec ton sharingan, mais, d’après ce que j’ai vu à l’examen de sélection, tu ne le maitrises pas encore sinon tu aurais pu gagner ce tournoi facilement. » Le garçon l’écoutait sans dire un mot de peur de l’offusquer. Jusqu’à présent, l’entretien se déroulait sensiblement bien, mais cela allait rapidement changer. « À partir de maintenant, à titre de Chunin, tu ne fais plus partie de ton ancienne équipe et plus d’aucunes jusqu’à ce que je te le permette. Tu t’entraîneras tous les jours jusqu’à épuisement afin de maitriser ce fabuleux pouvoir que tu as en toi. Pour le moment, tu pourras retourner chez toi pour revoir ta famille, mais si tu me déçois ou que tu ne progresses pas, tu ne la reverras plus jamais. »


C’est ainsi qu’Imoshi venait de tout perdre. Désormais, il n’allait plus voir les amis qu’il s’était faits, sa famille était maintenant surveillée en permanence par le Shodaime, il ne faisait que s’entraîner à maitriser son sharingan et le faire évoluer. Durant l’année qui suivit, Imoshi réussit à bien contrôler son sharingan, mais ce dernier n’était composé que de deux tomoe. Comme promis, le Kage empêcha le garçon d’âgé maintenant de 15 ans de revoir sa famille. Ses contacts avec le monde extérieur étaient à présent les cinq Anbu qui l’entraînaient à tout de rôle. Le Chunin sombrait peu à peu dans les ténèbres et l’indifférence. C’est ce qui arrive lorsqu’on utilise abusivement du sharingan.


Shodaime Kazekage avait bien joué son rôle, maintenant que l’Uchiha ne sortait plus, il avait fait croire qu’il avait été tué dans une mission secrète. Sa mère et sa sœur avaient pleuré durant des jours. De cette manière, le dirigeant de Suna s’assurait d’avoir un ninja fantôme dans ses troupes le jour où il l’enverrait en mission.


Ce jour arriva l’année suivante. Le Kazekage envoya finalement Imoshi hors de sa prison d’entrainement pour accomplir une mission d’assassinat. Une mission où il fallait être discret était parfaite pour savoir si l’entrainement des deux dernières années avait porté fruit. Sans trop de difficulté, le Chunin accomplit sa mission. Ne portant aucun signe distinctif du village de Suna, seuls les yeux du garçon pouvaient le rendre connaissable, mais c’était des yeux d’Uchiha alors s’il y avait des témoins, le village de Suna serait blanchi puisque leur seul Uchiha, à la connaissance des autres villages, était mort l’année précédente. Le Shodaime avait vraiment tout prévu.


À son retour au village, le ninja échappa à la surveillance des Anbu l’escortant et alla retrouver sa famille. Lorsqu’elles le virent, les deux femmes éclatèrent en larmes. Le croyant mort depuis deux ans, ces dernières croyaient voir un mirage au début, mais lorsque le garçon les prit dans ses bras, elles n’eurent aucun doute qu’il était bel et bien en vie. Cependant, ces retrouvailles ne furent que de courte durée, car les Anbu le retrouvèrent et le ramenèrent auprès du Kazekage qui n’était vraiment pas heureux de la tournure des évènements.


Durant les semaines qui suivirent cet affront, Imoshi vécut les pires tortures que le Kazekage pouvait plus faire. Il souffrait physiquement et intellectuellement et la seule raison pour laquelle le garçon n’était pas mort, était que le Shodaime avait encore besoin de ses pouvoirs. Ce dernier espérait que son message passerait mieux que la peur des mots. Usant de manipulation, le Shodaime avait dit au garçon à la tête brûlée qu’il avait tué sa mère et emprisonné sa sœur dans une cellule afin de l’empêcher d’aller les revoir. Après tout, elle devait bien avoir la même capacité que lui. Ce qu’il ne savait pas, c’était qu’en lui disant ça, le Kage du village caché du vent avait déclenché l’évolution du sharingan. Rien n’aurait pu le faire souffrir autant que de perdre sa mère et savoir que sa petite sœur allait surement subir les mêmes souffrances que lui. Le troisième tomoe apparu sur chacun des yeux d’Imoshi qui criait de toute ses forces faisant ressortir la rage d’avoir perdu les membres de sa famille.


Quelques jours après avoir déclenché l’évolution du sharingan de son prisonnier, le tyran compris que la perte émotionnelle d’un Uchiha était en lien direct avec l’apparition de cet œil si spécial. Malheureusement pour lui, mais heureusement pour Imoshi, le Kazekage ne put jamais tester sa théorie sur la sœur du Chunin, car il fut assassiné par une personne nommée Cho Ohtori.


Imoshi sortit de sa cellule peu de temps après découvrant une révolte. Ce rendant à la maison où il avait vécu durent sa jeunesse afin de voir qui était les nouveaux propriétaires, le cœur du garçon se mit à battre extrêmement fort. Sa sœur, qui était à l’académie s’entraînait devant la maison et sa mère étendait le linge. Il tomba à genou dans la rue et y resta immobile jusqu’à ce que sa sœur l’aperçoive et lui saute dans les bras.


Depuis sa sortie de prison, Imoshi avait passé le plus clair de son temps avec sa famille. Il ne s’était pas entraîné et n’avait pas activé son sharingan depuis le tyran. Lors que la guerre civile fut finie, le garçon à la tête brûlée avait même pu retrouver Gaike et Maiko. Cette dernière était devenue Chunin l’année suivante à sa disparition soudaine.


Imoshi commençait à retrouver une vie heureuse parmi ces anciens coéquipiers et les deux membres de sa famille toujours en vie. Malgré toute la joie qu’il pouvait éprouver à se trouver avec les personnes qu’il aimait plus que tout, une noirceur c’était installé dans le jeune cœur du garçon aux yeux doré et elle ne serait pas facile à faire disparaître.



Test Rp ?

En attente de sujet...



Dernière édition par Imoshi Uchiha le Sam 22 Juil - 4:12, édité 11 fois
|°|Chûnin de Suna|°|
|°|Chûnin de Suna|°|
avatar
pic-profil
Messages :
21
Date d'inscription :
25/06/2017
Age :
25

Fiche Ninja
Niveau/Chakra:
900/900  (900/900)
Ryos: 800
Points d'éxpériences:
0/900  (0/900)

Sam 22 Juil - 1:29
Ma présentation est fini, si vous voulez que je modifie quelque chose, je vais être absent à partir de se soir (J'habite au Québec) et je reviens le 31 juillet

|°|Sandaime Hokage|°|
|°|Sandaime Hokage|°|
avatar
pic-profil
Messages :
18
Date d'inscription :
02/06/2017

Fiche Ninja
Niveau/Chakra:
1500/1500  (1500/1500)
Ryos: 800
Points d'éxpériences:
0/1500  (0/1500)

Sam 22 Juil - 17:16
• Coucou Imoshi,

Merci d'avoir prévenu, nous traiterons ta fiche aussi tôt que possible. Smile

|°|Nidaime Kazekage|°|
|°|Nidaime Kazekage|°|
avatar
pic-profil
Messages :
99
Date d'inscription :
06/03/2017
Localisation :
Dôme

Fiche Ninja
Niveau/Chakra:
1700/1700  (1700/1700)
Ryos: 800
Points d'éxpériences:
0/1700  (0/1700)
http://the-fate-of-ninja.forumactif.com http://the-fate-of-ninja.forumactif.com

Dim 30 Juil - 14:47
Bienvenue dans la famille The Fate Of Ninja ! Smile

Un Uchiwa qui n’a pas eu de chance avec la vie. Mais j'adore ton personnage et clairement le destin ne lui a pas fait trop de cadeaux. L'évolution de ton personnage évolue selon ce qu'il rencontre, j’aime bien le fait que ton personnage se remette en question, preuve d’une certaine maturité. Comme Imoshi a été confronté à faire des choix sous la pression de l’ancien Kazekage, dans une certaine mesure ton personnage a bien évolué que ce soit en matière de capacités ninja, mais également dans le mental. À la base un chûnin commence niveau huit, mais je te mettrais niveau neuf, car ton histoire est bien ficelée, tu respectes la logique, je ne perçois aucune incohérence, tu t'es bien noyé dans l'histoire et c'est le plus important. Tu respectes bien les échelles de puissance, c'est très important, tu l'as bien respecté.

Bravo, tu as réussi à vaincre le côté obscur de la fiche et te voilà désormais l'un des nôtres !  Il est temps de poser tes bagages et de prendre tes marques dans ce monde hostile remplie de mystère, avant de partir vers l'infini et l'au-delà au village de Suna ! 

Si tu as besoin de quoi que ce soit, mes collègues et moi-même sommes à ta disposition pour t'aiguiller et t'aider à te faire ton petit nid, alors n'hésite pas à nous MP sur quoi que ce soit qui te turlupine. Wink

Bon jeu parmi nous, et surtout : amuse-toi bien !



Daimyô : « Qu'elle a été l'erreur de l'ancien Kazekage ? »
Hider : « Je ne suis pas son juge, mais écoutez-moi bien ce que je vais vous dire… La plus grande couardise consiste à éprouver sa puissance sur la faiblesse d'autrui. »
Daimyô : « Je sais que cette phrase est pour lui, mais je crois qu'elle m'est destinée. »
pic-profil

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
Ninja de Suna
Batisse de Sugimoto [Uchiha Hanzo]
[Quartier Uchiha] Domaine du Cygne
Chat ninja!
Pourquoi devenir ninja ?